Traductions de cette page?:

Outils pour utilisateurs

Outils du site


livres:l_enfer_numerique_-_guillaume_pitron





L’enfer numérique - Voyage au bout d’un Like

Retour vers l'accueil de la catégorie des livres

Couverture du livre "L'enfer numérique - Voyage au bout d'un Like"

Caractéristiques
Auteur Guillaume Pitron
Éditeur Les Liens qui Libèrent
Collection
Date de parution 15/09/2021
Langue FR
Nombre de pages 352
Format 14 x 22 cm
EAN 978-1020909961
ISBN 102090996X
Page Web (éditeur) L'enfer numérique - Voyage au bout d'un Like


Présentation par l'éditeur

Quelles sont les conséquences physiques de la dématérialisation ? Comment les données impalpables pèsent-elles sur l’environnement ? Quel est le bilan carbone du numérique ? Autant de questions que les utilisateurs d’outils connectés en tout genre ne se posent pas. Et pourtant, la légèreté du net pourrait bien s’avérer insoutenable. Trois ans après sa formidable enquête sur les dessous des énergies vertes, “La guerre des métaux rares” (plus de 70.000 exemplaires toutes éditions confondues, traduit en plus de 10 langues), Guillaume Pitron nous propose une enquête fascinante qui interroge le coût matériel du virtuel.

Comment se douter qu’un simple Like envoyé depuis nos smartphones mobilise ce qui constituera bientôt la plus vaste infrastructure édifiée par l’homme ? Que cette notification, en traversant les sept couches de fonctionnement d’Internet, voyage autour du monde, empruntant des câbles sous-marins, des antennes téléphoniques et des datacenters implantés jusque dans le cercle arctique ?

Le monde « dématérialisé » du numérique, indispensable pour communiquer, travailler et consommer, s’avère bien plus tangible que nous ne voulions le croire. Il absorberait aujourd’hui 10 % de l’électricité mondiale et représenterait près de 4 % des émissions de CO2 de la planète. Or nous peinons à appréhender ces impacts, tant nous sommes embrumés par le mirage du cloud, pur et éthéré. Il faut pourtant nous rendre à l’évidence : si « nuage » il y a, celui-ci est noir de pollution.

Quelle est la géographie de nos clics et de nos données ? Quels enjeux écologiques et géopolitiques charrient-ils à notre insu ? À l’heure du déploiement de la 5G, des voitures connectées et de l’« intelligence artificielle », cette enquête, menée durant deux ans sur quatre continents, révèle l’anatomie d’une technologie qui n’a de virtuel que le nom. Et qui, sous couvert de limiter l’impact de l’homme sur la planète, s’affirme déjà comme l’un des défis environnementaux majeurs du XXIe siècle.


L'auteur

Journaliste et réalisateur de documentaires, Guillaume Pitron est connu pour ses enquêtes sur les enjeux économiques, politiques et environnementaux de l’exploitation des matières premières. Son premier ouvrage, La guerre des métaux rares - La face cachée de la transition énergétique et numérique (Les Liens qui libèrent), traduit dans une douzaine de pays, a été décliné en documentaire sur la chaîne Arte.

Guillaume Pitron est également co-auteur du roman graphique Prométhium, sorti en avril 2021 chez Florent Massot.

Le site de Guillaume Pitron : www.guillaumepitron.com


Table des matières

  • Introduction
  1. Numérique et écologie : un lien fantasmé
  2. De la zénitude des smartphones
  3. La matière noire de l’immatériel
  4. Enquête sur le nuage
  5. Une fantastique gabegie d’électricité
  6. La bataille du grand Nord
  7. Expansion de l’univers numérique
  8. Quand les robots pollueront davantage que les humains
  9. Vingt mille tentacules sous les mers
  10. Géopolitique des infrastructures numériques
  • Rue de l’avenir
  • Remerciements
  • Bibliographie
  • Annexes


Notes de lecture

4. Enquête sur le nuage

Une douzaine d’années ont ainsi suffi pour que le nuage s’enracine dans le sol, dans tous les hubs de communication majeurs (Washington, Hong Kong, Johannesburg, Sao Paulo…), et surtout dans les grandes places boursières : Londres, Frankfort, New york, Paris, Amsterdam… Conséquence, il existerait aujourd’hui près de trois millions de datacenters d’une surface de moins de 500 mètres carrés dans le monde, 85 000 de dimension intermédiaire et une petite dizaine de milliers dont la taille peut avoisiner celle de l’Equinix AM4 (Amsterdam, 11 620 m2). Et au cœur de la toile de béton et d’acier prospèrent plus de 500 datacenters dits « hyperscale », souvent vastes comme des terrains de football. Voilà « des paquebots, des monstres de technologie », nous dit Paul Benoit, qui concentrent câbles, équipements de sécurité, installations informatiques et électriques. Étrange paradoxe : plus on célèbre la tertiarisation de nos économies, plus on parle de « fermes » de données, « d’usines » de l’ère numérique, de « hubs », « routes » et autres « autoroutes » de l’information, autant de rémanences de l’agriculture et de l’industrie que le secteur des services promettait de supplanter…

Chapitre 4. Enquête sur le nuage – Page 115

Suite à rédiger…


Avis personnel

À rédiger…


Articles divers, podcast & vidéos qui parlent du livre

  • L’enfer numérique, une nouvelle enquête du journaliste Guillaume Pitron – Christophe Noiseux : l'environnement en Auvergne chaque jour sur France Bleu – L'Invité H2O – 16/09/2021


Ressources complémentaires...


Poursuivre la réflexion avec d'autres livres...

La guerre des métaux rares - La face cachée de la transition énergétique et numérique

Prométhium (Roman graphique)

Vers un numérique responsable - Repensons notre dépendance aux technologies digitales

L’impératif de la sobriété numérique - L’enjeu des modes de vie

L'Âge des low tech - Vers une civilisation techniquement soutenable - Livre de poche

La Servitude électrique - Du rêve de liberté à la prison numérique

Voir aussi :



Pages dans la catégorie :

Vous pourriez laisser un commentaire si vous étiez connecté.
livres/l_enfer_numerique_-_guillaume_pitron.txt · Dernière modification : 2022/02/20 10:47 de Un utilisateur non connecté